Affordable Access

Le cercle : Paradis. Dayereh, Iran 2000, 90 minutes

Authors
Publisher
La revue Séquences Inc.
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

Le cercle : paradis / Dayereh, Iran 2000, 90 minutes Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par André Habib Séquences : la revue de cinéma, n° 212, 2001, p. 41. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/59213ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 16 February 2014 11:12 « Le cercle : paradis » Ouvrage recensé : Dayereh, Iran 2000, 90 minutes CRITIQUES LES FILMS^ S- LE CERCLE Paradis Où commence et où finit un cercle ? Entre le point de départ et le point d'arrivée, retrouvons-nous autre chose que la relance qui remet en orbite la trajectoire ? Que s'est-il passé, entre ces deux points ? Dans le cas qui nous intéresse, entre ces deux plans, qui ouvrent et ferment Dayereh (Le Cercle), que s'est-il produit ? Entre ce premier plan, où les vagissements d'une petite fille nouveau-née se mêlent à l'incompréhension et à la rage de la famille du mari qui attendait un garçon, et ce dernier plan, qui balaie une cellule de prison dans laquelle sont enfermées toutes les femmes dont nous aurons suivi, comme suivant l'arc d'un cercle, une portion de vie tout au long du film ? La courbe que nous avons parcourue nous ramène au même point de départ : une porte, cadrée à la hauteur du regard. Porte d'hôpital ou de cellule,

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.