Affordable Access

Influence du type de sol et de son occupation sur la distribution des éléments traces métalliques entre les différents compartiments du sol : Stratégie et démarche d’échantillonnage

Authors
Publication Date
Keywords
  • Metallic Trace Elements
  • Sampling
  • Soil
  • Land Use
  • Belgium
  • Occupation Du Sol
  • Belgique
  • Eléments Traces Métalliques
  • Echantillonnage
  • Sol
  • Life Sciences :: Environmental Sciences & Ecology [F08]
  • Sciences Du Vivant :: Sciences De L'Environnement & écologie [F08]
  • Life Sciences :: Agriculture & Agronomy [F01]
  • Sciences Du Vivant :: Agriculture & Agronomie [F01]

Abstract

En Région wallonne, les sols contaminés en éléments traces métalliques (ETM) par retombées atmosphériques parsèment les anciennes régions industrielles du bassin sambro-mosan. C’est le cas du paysage entourant la réserve de Sclaigneaux (commune d’Andenne) connue pour ses pelouses calaminaires. Celles-ci trouvent leur origine dans les retombées de poussières contaminées provenant des cheminées d’évacuation d’une usine de zinc et plomb durant plus d’un siècle (1856 à 1978). Les cheminées, situées au sommet de la falaise sur la rive gauche de la Meuse, ont été détruites en 1982. Par cette étude, nous souhaitons observer la distribution des ETM dans les différents compartiments du sol et l’influence sur celle-ci du type de sol et de l’occupation du sol. La zone d’étude choisie est une maille circulaire de 3km de rayon centrée sur la zone des cheminées d’évacuation. Ce choix de maille permettra d’étudier l’offre en ETM du sol sur une distance constante dans toutes les directions. Elle est située dans le bassin hydrographique de la Meuse entre la Hesbaye, au nord, et le Condroz, au sud. Un plan d’échantillonnage stratifié par ordre d’importance des facteurs a été mis en place. Tout d’abord, une première sélection de sols a été opérée parmi les principaux types de sols répartis sur la zone sur base de l’ensemble de leur couverture cartographique. Les sols non cartographiés ou artificiels ainsi que les regroupements de complexes de sols pour lesquels les informations en notre possession sont insuffisantes ont ainsi été abandonnés. Une deuxième sélection porte sur les occupations de sols suivantes, cultures - prairies – forêts ; seuls six sols types de sols sont présents sous les trois occupations. Enfin, le choix final se porte sur les sols présents dans les quatre directions suivantes nord, est, ouest et sud. Au final, seulement trois unités de sols satisfont les exigences décrites ci-dessus. Les lieux d’échantillonnage sont répartis pour chaque combinaison sol-occupation sur les quatre directions. En tout, plus de 250 sondages seront réalisés sur cette zone d’environ 2.800ha pour optimiser la représentativité de l’échantillonnage.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.