Affordable Access

Utilisation de l'exergie pour mesurer et détecter les perturbations affectant le compartiment sédimentaire des herbiers à Posidonia oceanica (L.) Delile: Etude préliminaire.

Authors
Publisher
Université de Liège, ​​Belgique
Publication Date
Keywords
  • Seagrass
  • Exergy
  • Microbenthic Loop
  • Life Sciences :: Aquatic Sciences & Oceanology [F04]
  • Sciences Du Vivant :: Sciences Aquatiques & Océanologie [F04]
  • Life Sciences :: Environmental Sciences & Ecology [F08]
  • Sciences Du Vivant :: Sciences De L'Environnement & écologie [F08]
  • Life Sciences :: Microbiology [F11]
  • Sciences Du Vivant :: Microbiologie [F11]
Disciplines
  • Biology
  • Ecology
  • Physics

Abstract

La mise en place de la Directive Cadre Eau (WFD 2000/60/EC) par l’Union Européenne préconise la recherche de nouveaux outils permettant de détecter et de quantifier les perturbations des écosystèmes, afin d’aboutir à une gestion durable de ceux-ci. Dans ce contexte, il est proposé d’étudier l’intérêt des orienteurs thermodynamiques que sont l’exergie et l’exergie spécifique. Ceux-ci se basent sur la mesure de la distance qui sépare un écosystème de son équilibre thermodynamique. Pour cela, une attention particulière a été portée à la boucle microbenthique (matière organique, bactéries, microphytobenthos, méiofaune) d’un des écosystèmes dominant et climacique de la zone côtière méditerranéenne, l’herbier à P. oceanica. Cette boucle est un sous-système important de cet écosystème et présente l’avantage de réagir plus rapidement que la posidonie aux perturbations environnementales. Il semble donc être une portion d’écosystème de choix pour notre étude. Ainsi, les objectifs de ce travail sont de quantifier les différents paramètres intervenant dans le calcul de l’exergie, de comprendre les interactions qu’ils peuvent avoir entre eux et avec leur environnement ainsi que de déterminer les variations potentielles du calcul de l’exergie entre deux sites différents, pour deux saisons différentes. Dans ce travail, il est ainsi montré, que l’estimation de l’indice d’exergie, réalisée à partir de trois des quatre parties de la boucle microbenthique, variait entre les deux sites et entre les deux saisons. Cependant, pour ce qui est de la différence entre site, il est difficile d’attribuer la différence observée à l’un ou l’autre facteur, étant donné le comportement particulier des différents paramètres au site de l’Alga. Par contre, la même variation est observée entre les deux saisons pour les deux sites, ce qui suggère que l’indice d’exergie est sensible aux variations saisonnières. Cela présente une importance considérable pour ce qui est de la comparaison de l’état de santé d’écosystèmes.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.