Affordable Access

Publisher Website

Neurocysticercose de diagnostic tardif : à propos de deux cas

Authors
Journal
La Revue de Médecine Interne
0248-8663
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
23
Issue
4
Identifiers
DOI: 10.1016/s0248-8663(02)00574-x
Keywords
  • Neurocysticercose
  • Taenia Solium
  • Hydrocéphalie
  • Crise Comitiale
  • Neurocysticercosis
  • Hydrocephaly
  • Seizures

Abstract

Résumé Introduction. – La neurocysticercose est la parasitose cérébrale la plus répandue à travers le monde. Elle est due à l’infestation du système nerveux central humain par la forme larvaire du Taenia solium. Selon la localisation des kystes, on distingue les formes parenchymateuses et les formes extraparenchymateuses d’expression clinique différente. Exégèse. – Nous rapportons deux cas de neurocysticercose, un cas avec une atteinte parenchymateuse typique et un autre cas avec une atteinte extraparenchymateuse révélée par une hypertension intracrânienne. Dans ces deux observations, le diagnostic était porté plus de dix ans après le début des symptômes. Conclusion. – Très fréquente dans les pays en voie de développement non musulmans, la neurocysticercose voit son incidence augmenter dans les pays industrialisés en raison de l’accroissement du tourisme et de l’immigration à partir des pays à forte endémie. Le temps entre l’infestation et le début des symptômes est le plus souvent de plusieurs années et rend compte des fréquents retards diagnostiques.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.