Affordable Access

Publisher Website

Jacques Godbout, Salut Galarneau, Paris, Éditions du Seuil, 1967, 155 p.

Authors
Journal
Études françaises
0014-2085
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
4
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.7202/036313ar
Disciplines
  • Education
  • Political Science

Abstract

Jacques Godbout, Salut Galarneau, Paris, Éditions du Seuil, 1967, 155 p. Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu par Nicole Deschamps Études françaises, vol. 4, n° 1, 1968, p. 109-110. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/036313ar DOI: 10.7202/036313ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 14 February 2014 11:31 Ouvrage recensé : Jacques Godbout, Salut Galarneau, Paris, Éditions du Seuil, 1967, 155 p. COMPTES EÈNDUS 109 JACQUES GODBOUT, Scdut Galarneau, Paris, Éditions du Seuil, 1967, 155 p. Galarneau, c'est le nom qu'on donne au soleil dans certaines régions du Québec. Peu importe l'origine de cette coutume fan- taisiste. Salut Galarneau est le titre chaleureux d'un roman qui raconte simplement le bonheur et le malheur de vivre, d'écrire, de vécrire sous le soleil d'ici. Le héros, qui dit je, s'appelle aussi Galarneau. Poète, il se raconte à lui-même sa propre vie en vendant des hot dogs et des hamburgers dans un vieil autobus baptisé Au roi du hot dog. Il vient d'une famille attachante qui ne demandait, somme toute, qu'à lui donner une bonne éducation pourvu qu'il fût docile. Mais Galarneau n'est pas docile et se conduit en mouton noir dans toutes les sociétés. Après la mort de son père, et malg

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.