Affordable Access

Publisher Website

Que deviennent les adolescentes judiciarisées près de dix ans après leur sortie du Centre jeunesse ?

Authors
Journal
Criminologie
0316-0041
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
38
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.7202/011488ar
Disciplines
  • Education

Abstract

Cette étude vise trois objectifs : 1) établir la prévalence des conduites déviantes manifestées au cours de l’adolescence et au début de l’âge adulte par les jeunes femmes ayant été prises en charge par la justice au cours de l’adolescence 2) déterminer les trajectoires de l’activité déviante de ces jeunes femmes, de l’adolescence au début de l’âge adulte 3) évaluer la proportion des adolescentes judiciarisées qui sont aux prises avec des difficultés personnelles et sociales au début de l’âge adulte. L’échantillon est composé de 97 jeunes femmes qui ont fait l’objet d’une ordonnance de la Chambre de la jeunesse de Montréal en 1992-1993. Les données proviennent de questionnaires autorévélés qui ont été complétés par les participantes à trois reprises : à 15 ans, à 17 ans et à 23 ans. Les résultats révèlent que, malgré le fait que certaines adolescentes aient été fortement impliquées dans la déviance à la mi-adolescence, aucune trajectoire ne se démarque par une participation persistante à des actes violents ou à des délits contre la propriété. D’autres difficultés compromettent toutefois le bien-être de ces jeunes femmes. Les adolescentes judiciarisées sont particulièrement à risque de se retrouver, au début de l’âge adulte, dans des situations où la monoparentalité, la pauvreté, la faible scolarisation, la violence conjugale et la détresse se juxtaposent.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.