Affordable Access

Publisher Website

La modification du lien thérapeutique comme élément du processus de réhabilitation psychosociale

Authors
Journal
Santé mentale au Québec
0383-6320
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
18
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.7202/032281ar
Disciplines
  • Medicine
  • Political Science

Abstract

La modification du lien thérapeutique comme élément du processus de réhabilitation psychosociale Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article R. Giraud, N. Navarro, J. M. Tarissan et F. Hassani Santé mentale au Québec, vol. 18, n° 2, 1993, p. 217-227. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/032281ar DOI: 10.7202/032281ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 14 February 2014 10:45 « La modification du lien thérapeutique comme élément du processus de réhabilitation psychosociale » Communications brèves 217 La modification du lien thérapeutique comme élément du processus de réhabilitation psychosociale Dix années de pratique dans un secteur de psychiatrie adulte dans un Centre hospitalier spécialisé de Lyon (France), nous ont amenés à réfléchir sur les problèmes que nous avons rencontrés quant au devenir des patients hospitalisés. À sa création en 1982, l'équipement de ce service se composait essentiellement de trois unités de 50 lits hospitaliers de malades dits «chroniques», depuis plusieurs années à l'hôpital et pour la plupart sans aucun projet hors l'hospitalisation. Il nous a semblé qu'il était impossible de rester dans cette position figée pour tous ces patients. Notre hypothèse a consisté à ce q

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.