Affordable Access

Intérêt de la carte d'aptitude des terres dans la lutte anti-erosive par la DRS fruitiere "Cas de l'amandier dans le cercle d'Aknoul. Maroc, Rif oriental".

Authors
Publication Date
Keywords
  • Drs Fruitière
  • Aknoul
  • Aptitude Des Sols
  • Life Sciences :: Agriculture & Agronomy [F01]
  • Sciences Du Vivant :: Agriculture & Agronomie [F01]
Disciplines
  • Earth Science
  • Geography

Abstract

Dans le Rif oriental où se trouve le périmètre d’étude, l’érosion hydrique des sols est très intense. Elle est favorisée par les facteurs du milieu naturel. En effet, les substrats géologiques tendres, schistes et marnes, sensibles à l’érosion, sont dominants par rapport aux roches dures, les vallées sont encaissées et les pentes sont fortes. Le couvert végétal est souvent dégradé et la pluviosité assez forte. L’homme par ses activités de surpâturage, défrichement, favorise aussi l’érosion. Les dégradations spécifiques au niveau des bassins versants sont très élevées. Les plans nationaux d’intervention pour juguler ce fléau d’érosion sont nombreux. Dans toutes les actions d’intervention de DRS fruitière visant la conservation des sols et des eaux, l’olivier, l’amandier et la vigne sont les espèces arboricoles les plus utilisées selon les conditions du milieu (climat, sol, topographie) et aussi les plus acceptées par les populations. Des actions récentes de DRS fruitières à base de l’amandier sont entreprises par l’Etat dans le Cercle d’Aknoul et ayant comme objectifs: (1) la protection et la conservation des sols contre l’érosion afin de protéger les terres en aval, (2) la valorisation des sols par une production fruitière permettant l’amélioration des revenus des agriculteurs, (3) la contribution à la couverture des besoins alimentaires du pays en amandes, et (4) enfin la création d’emploi dans cette zone rurale. Pour contribuer à une meilleure efficacité dans la planification des interventions, une analyse approfondie des facteurs régissant le développement de la culture de l’amandier a été menée dans le périmètre d’étude et a permis la réalisation de la carte d’aptitude des sols à cette culture. Les résultats présentés dans cet article sont obtenus dans le cadre du projet de coopération entre l’APDN (l’Agence des provinces du Nord du Maroc), l’ULg - Belgique (Labo de géomorphologie et télédétection), et L’ENA de Meknès (Dpt des Sciences du Sol).

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.