Affordable Access

Publisher Website

Les pragmatistes et la nature du pragmatisme

Authors
Journal
Revue Philosophique de Louvain
0035-3841
Publisher
Peeters Publishers
Publication Date
Volume
77
Issue
36
Identifiers
DOI: 10.3406/phlou.1979.6068
Disciplines
  • Linguistics

Abstract

C'est un article de Charles S. Peirce écrit en français en 1877 « Comment rendre nos idées claires » et publié en 1879 dans la Revue philosophique de la France et de l'étranger que venait de fonder Ribot, qui marque l'apparition du premier mouvement philosophique américain, le pragmatisme. Mais c'est William James qui lance le mouvement au début du siècle et sur une tout autre voie que Peirce. L'accueil que firent au pragmatisme américain les philosophes européens fut à la mesure de son success prevented the European philosophers from taking seriously the « magical » or « utilitarian » versions of the otherwise very serious partisans ressemblait fort peu à l'original « logique » de Peirce. Les philosophes semblent aujourd'hui se reconcilier avec le « pragmatique » qui leur revient par le biais de la linguistique. Or ce « pragmatique » est directement issu de cette nouvelle théorie de la signification dont Peirce exposait le principe, qu'il opposait au principe cartésien, dans « Comment rendre nos idées claires », il y a cent ans.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

Les pragmatistes et la nature du pragmatisme

on Revue Philosophique de Louvain Jan 01, 1979

Audience et pragmatisme du Rousseauisme : les Alma...

on Annales historiques de la Révo... Jan 01, 1978

Le pragmatisme et l'hypo-pragmatisme du langage se...

on Histoire Épistémologie Langage Jan 01, 1998

Le pragmatisme et l'hypo-pragmatisme du langage se...

on Histoire Épistémologie Langage Jan 01, 1998
More articles like this..