Affordable Access

« Contes de la zone crépusculaire »

Authors
Publisher
Cahiers de théâtre Jeu inc.
Publication Date
Disciplines
  • Political Science

Abstract

"Contes de la zone crépusculaire" Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Compte rendu Louise Filteau Jeu : revue de théâtre, n° 55, 1990, p. 186. Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/27002ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 15 February 2014 07:59 « "Contes de la zone crépusculaire" » «contes de la zone crépusculaire» Texte, mise en scène et scénographie : Guy Beausoleil. Éclairages : Louise Lemieux; costumes : Agnès Vincent, assistée de Luc DeGuise; musique : Robert-P. Côté. Avec Robert-P. Côté, Sylvie Gosselin, Robert Lavoie, Gabrielle Mathieu, Danielle Matteau, Luc Morissette, Christiane Proulx, Yvon Roy, Anouk Simard, Alain Zouvi et la voix de Brigitte Morel. Production du Carré-Théâtre, présenrée au Centre de création et de diffusion de Longueuil du 16 janvier au 10 février 1990. Prisonniers d'une tempête de neige, les passagers d'un autobus, leur chauffeur et un policier doi- vent passer la veille du Jour de l'An dans un casse-croûte. Tout ce beau monde a en commun d'avoir déjà rencontré l'insolite, l'inexplicable. Au cours de cette nuit pas comme les autres, il nous sera donné de revivre les expériences de chacun dans la «zone crépusculaire». On s'attend à être un tantinet déboussolé, voire à éprou

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.