Affordable Access

Evolution comparée du gain annuel de manoeuvres, d'ouvriers, d'employés et de dirigeants depuis un siècle environ

Authors
Disciplines
  • Social Sciences

Abstract

250 BERICHTE - RAPPORTS Evolution comparée du gain annuel de manœuvres, d'ouvriers, d'employés et de dirigeants depuis un siècle environ Le cas de Genève Par Roger Girod Professeur à l'Université de Genève L'écart diminue-t-il ou augmente-t-il entre manœuvres, ouvriers et simples em- ployés ? Ces différentes catégories de travailleurs, qui constituent la masse de la popula- tion, se rapprochent-elles ou s'éloignent-elles, sous le rapport du gain, des couches moyennes ou bourgeoises, représentées dans notre étude par certaines catégories de cadres et de dirigeants ? L'exposé qui suit fournit des indications au sujet de ces questions. Il se rapporte à certaines tendances observables à Genève, de 1848 à 1957 K I. Salaires annuels : estimations et données certaines Sauf dans quelques pays comme les Etats-Unis, on ne possède pas encore de statis- tiques permettant d'établir la pyramide des revenus (salaires et autres éléments) de toute la population par catégorie socio-professionnelle, c'est-à-dire un tableau indiquant combien de personnes de chaque catégorie se trouvent à chaque niveau de revenus. Il faut généralement se contenter d'une part de statistiques sur les salaires horaires (moyens ou même tarifaires) des ouvriers, et d'autre part de chiffres sur les gains mensuels des employés. Dès que l'on remonte plus haut que la guerre de 1914 à 1918, ces données font d'ailleurs défaut. On ne trouve plus que des chiffres isolés, mentionnés à l'occasion d'une enquête ou d'une polémique. Il s'agit presque toujours de gains ouvriers (horaires ou journaliers), considérés comme «typiques» par celui qui les avance, sur la base de ses impressions personnelles et de quelques conversations dans le cercle de ses relations 2. Les enquêtes méthodiques modernes prouvent à quel point de tels chiffres peuvent être éloignés des moyennes effectives. Ces données incontrôlables sont combinées avec des estimations moins bonnes encore de la durée réelle du travail pour calculer

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.