Affordable Access

Publisher Website

La notion d'admiration

Authors
Journal
Laval théologique et philosophique
0023-9054
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
17
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.7202/1020001ar
Disciplines
  • Political Science
  • Religious Science

Abstract

La notion d'admiration Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Guy Godin Laval théologique et philosophique, vol. 17, n° 1, 1961, p. 35-75. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1020001ar DOI: 10.7202/1020001ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 20 March 2014 09:11 « La notion d'admiration » La notion d’admiration « C’est en effet l’étonnement qui poussa, comme aujourd’hui, les premiers penseurs aux spéculations philosophiques. >)1 La plupart des auteurs qui traitent de l’origine de la philosophie rappellent cette affirm ation d’Aristote. Ils se plaisent à noter qu’Aristote a lui-même emprunté cette idée au Théétète de Platon (155d) : « C’est la vraie marque d’un philosophe, dit Socrate au jeune Théétète, que ce senti­ment d’étonnement que tu éprouves. )) Mais peu d’auteurs déve­loppent longuement ce point, sans doute parce qu’il semble aller de soi. E t de fait, pour beaucoup de philosophies contemporaines, cer­tain sentiment de démesure, d’irrationalité ou de mystère constitue un postulat de départ au moins implicite. Il est certainement utile d’analyser ce sentiment qui, sous diverses nuances, est reconnu par la plupart comme un fait premier ou une notion première. Avant d’étu- dier de façon détaillée le se

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

La notion de suicide

on Revue Philosophique de Louvain Jan 01, 1954
More articles like this..