Affordable Access

Publisher Website

Oreste ou l’impossible réparation

Authors
Journal
Criminologie
0316-0041
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
15
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.7202/017158ar
Disciplines
  • Political Science
  • Psychology

Abstract

Oreste ou l’impossible réparation Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : [email protected] Article Pierre Laberge Criminologie, vol. 15, n° 2, 1982, p. 27-40. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/017158ar DOI: 10.7202/017158ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html Document téléchargé le 14 February 2014 02:20 « Oreste ou l’impossible réparation » ORESTE OU L'IMPOSSIBLE RÉPARATION Pierre Laberge, M.D.* « Matricide is the rape of the mother that assures the id an eternal wedding » Richard Geha « Quos vult Jupiter perdere dementat prius » Vieil adage Quel étrange dérangement de l'esprit peut bien pousser un fils à tuer sa propre mère ? Quelle folie démoniaque ? À travers les âges, il nous semble entendre, par la voix de la tragédie grecque, le cri de Clytemnestre épouvantée : « J'aurai donc enfanté et nourri ce ser- pent ! » Le geste matricidaire trouve un premier sens dans les symbo- les et les mythes que la tradition véhicule et qui constituent le patri- moine culturel de l'humanité. Plus récemment, l'anthropologie culturelle et la psychanalyse ont mis à jour et tenté d'interpréter une phantomatique insconsciente où on retrouve sensiblement les mê- mes thèmes. Ainsi, dans la « scène primitive » reconstituée par Freud, la mère est victime, aux yeux du

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.