Affordable Access

Le risque fracturaire, comment prédire le risque de fracture ostéoporotique chez le patient âgé?

Authors
Publication Date
Disciplines
  • Medicine

Abstract

24� CME 2011 | 5-6 ACtuAlitEs mEdiCAlEs www.medien-medizin.ch Le risque fracturaire Comment prédire le risque de fracture ostéoporotique chez le patient âgé? Kristof Major, Marc-Antoine Krieg, Christophe Büla, Stéfanie Monod, Lausanne En Suisse, une femme sur deux et un homme sur cinq aura une fracture d’origine ostéoporotique après l’âge de 50 ans. Cet article propose un algorithme pour identifier les patients âgés qui devraient bénéficier d’un traitement contre l’ostéoporose afin de diminuer leur risque fracturaire. L’ostéoporose est une maladie progressive du squelette, ca-ractérisée par une perte de la densité et une altération de la microarchitecture de l’os. Il en résulte une fragilité osseuse avec un risque fracturaire augmenté. En Suisse, une femme sur deux et un homme sur cinq aura une fracture d’origine ostéoporotique après l’âge de 50 ans. Ces fractures sont responsa- bles d’une baisse de la qualité de la vie, d’une mortalité augmentée et de coûts de prise en charge élevés. L’identification des per- sonnes à risque de fracture ostéoporotique vise à prévenir la survenue de ces événements. Après un rappel de la définition du risque fracturaire, cet article propose un algorithme pour identifier les patients qui devraient bénéficier d’un traitement contre l’ostéoporose afin de diminuer leur risque fracturaire. Le risque fracturaire Une fracture résulte d’une force excessive appliquée à une structure osseuse dont les capacités de résistance sont dépas- sées. En présence d’ostéoporose, il existe une fragilité osseuse et l’énergie liée à une chute peut être suffisante pour dépasser les capacités de résistance de l’os. Le risque fracturaire (fig. 1) dépend donc: ˘ De la fragilité osseuse ˘ Du risque de chute ˘ D’autres facteurs indépendants du risque de fracture. La fragilité osseuse dépend de la densité osseuse et de sa qua- lité, c’est-à-dire sa microarchitecture. La mesure de la densité minérale osseuse (DMO) se fait par DXA (Dual Energy

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.