Affordable Access

Publisher Website

L’obésité n’est pas un facteur protecteur des fractures

Authors
Journal
Revue du Rhumatisme Monographies
1878-6227
Publisher
Elsevier
Volume
80
Issue
2
Identifiers
DOI: 10.1016/j.monrhu.2013.01.004
Keywords
  • Cme

Abstract

Résumé Un faible indice de masse corporelle est un facteur de risque reconnu de fractures, mais des fractures peuvent survenir aussi chez les sujets en excès pondéral et obèses. La proportion de ces sujets augmente dans les pays occidentaux, de sorte que, si l’incidence des fractures est élevée chez les sujets maigres, le nombre de fractures est plus élevé chez les sujets obèses, bien plus nombreux. Le risque de fracture est lié à des facteurs directement en rapport avec l’obésité comme les carences en vitamine D et la diminution de capacités fonctionnelles. Les régimes amaigrissants drastiques peuvent avoir une influence négative sur la masse osseuse. La question essentielle est de définir la densité osseuse optimale des obèses, c’est-à-dire celle qui permettrait d’éviter le risque fracturaire.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.