Affordable Access

Publisher Website

Séroprévalence des rickettsioses et de la fièvre Q chez les patients fébriles à l'hôpital de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso)

Authors
Journal
Médecine et Maladies Infectieuses
0399-077X
Publisher
Elsevier
Publication Date
Volume
30
Issue
5
Identifiers
DOI: 10.1016/s0399-077x(00)89140-4
Keywords
  • Burkina Faso
  • Rickettsioses
  • Rickettsiosis
Disciplines
  • Biology
  • Medicine

Abstract

Résumé Objectifs Les rickettsioses sont répandues et fréquentes dans les pays en développement. Leur place dans la morbidité et la mortalité hospitalières reste cependant mal établie. Matériel et méthodes Dans le but de préciser la place des rickettsioses chez les malades fébriles hospitalisés à Bobo-Dioulasso, une étude prospective a été menée durant le premier trimestre de 1995: 183 cas dont 102 enfants et 81 adultes ont été inclus. Résultats L'immunofluorescence indirecte a montré un taux global de prévalence de 45,3 %. La séroprévalence était respectivement de 35 %, 13,1 % et 10,9 % pour Rickettsia conorii, Coxiella burnetii et Rickettsia typhi. L'incidence de C. burnetii était de 5 % contre 4 % pour R. conorii et 1 % pour R. typhi. L'incidence de la fièvre boutonneuse méditerranéenne est faible et les cas symptomatiques proviennent surtout des quartiers périphériques. Le typhus murin est fréquent en périphérie urbaine, la présentation clinique est classique et l'évolution simple. La fièvre Q a une prévalence maximale entre 30 et 60 ans avec une atteinte respiratoire dans 55 % des cas et hépatite biologique dans 75 % des cas. Conclusion Cette étude précise la place de la fièvre boutonneuse méditerranéenne, du typhus murin et de la fièvre Q chez les patients fébriles hospitalisés à Bobo-Dioulasso. Des études en communauté sont nécessaires pour préciser l'épidémiologie.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.