Affordable Access

Agriculture et changements climatiques: bilan de carbone d'une prairie pâturée en Région wallonne

Authors
Publication Date
Keywords
  • Gaz à Effet De Serre
  • Elevage
  • Viande
  • Prairie
  • Life Sciences :: Agriculture & Agronomy [F01]
  • Sciences Du Vivant :: Agriculture & Agronomie [F01]
Disciplines
  • Ecology

Abstract

Agriculture et changement climatique : bilan de carbone d’une prairie pâturée en Région wallonne Agriculture et changements climatiques : bilan de carbone d’une prairie pâturée en Région wallonne. Elisabeth Jérôme 1 , Yves Beckers 2 , Bernard Bodson 3 , Pierre Dumortier 1 , Joran Beekkerk van Ruth 1 , Bernard Heinesch 1 , Christine Moureaux 3 , Marc Aubinet 1 1 Unité de Physique des Biosystèmes, 2 Unité de Zootechnie, 3 Unité de Phytotechnie des Régions Tempérées. Passage des Déportés, 2, B-5030 Gembloux. Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech. Le stockage de carbone par les prairies pour compenser les émissions de gaz à effet de serre de l’élevage herbivore L’agriculture a pour vocation première de satisfaire les besoins alimentaires des citoyens. A l’heure actuelle, le secteur agricole et plus particulièrement les systèmes d’élevage sont perçus comme étant préjudiciables à l’environnement. Ces systèmes de production généreraient, tenant compte des émissions directes et indirectes, jusqu’à 20% des émissions anthropiques totales de gaz à effet de serre (GES) selon certaines estimations. Il apparaît dès à présent essentiel de développer des systèmes de production capables de répondre aux impératifs d’atténuation des émissions et d’adaptation aux changements climatiques. Dans cette optique, les prairies permanentes peuvent jouer un rôle important vu leur potentiel de séquestration de carbone (C) dans les sols. De récentes études ont en effet montré que la quantité moyenne de carbone stocké par les prairies européennes permet de compenser les émissions de GES liées à la fertilisation (protoxyde d’azote - N2O) et aux animaux pâturant ces mêmes prairies (méthane – CH4). Cela montre l'importance d’établir tout d’abord le bilan à l’échelle de la parcelle pour évaluer de manière pertinente la contribution des systèmes d’élevage aux émissions de GES tout en tenant compte des influences pédoclimatiques. Il convient dès lors

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.