Affordable Access

Un nouveau virus du groupe de la mosaïque jaune du navet : le virus de la mosaïque du gombo (Hibiscus esculentus L. Malvacée)

Authors
Publication Date
Keywords
  • Pathologie Vegetale
  • Phytovirus
  • Transmission
  • Purification
  • Identification
  • Agent Pathogene
  • Gombo
  • Hibiscus Esculentus
Disciplines
  • Chemistry
  • Medicine
  • Physics

Abstract

Un nouveau virus du groupe de la mosaïque jaune du navet : le virus de la mosaïque du gombo (Hibiscus esculentus L. Malvacée) C. R. Acad. Sc. Paris, t. 275 (2 octobre 1972) -\ I / ..I- Série D - 1563 VIROLOGIE. - Un nouveau virus du groupe di la Mosaïque Jaune du Navet : le virus de la Mosaïque du Goïnbo (Hibiscus esculentus L. Malvacée).. Note (*) de Mme Louise Givord, MM. Pierre Pfeiffer et Léon Hirth, présentée par M. Roger Gautheret. . Un nouveau virus des Malvacées a été découvert en Côte-d‘Ivoire. I1 provoque une Mosaïque sur Hibiscus esculeiztw et peut infecter des plantes de familles diverses. Sa purification et ses proprié- tés sont décrites. On a montré qu’il s’agissait d‘un virus du groupe du virus de la Mosaïque Jaune du Navet (VMJN). INTRODUCTION. -Au début de 1969, une mosaïque et des bandes vert clair le long des nervures principales ont été observées sur une plante vivrière, le Gombo (Hibiscus esculerttus L.) dans les champs de la station d‘expérimentation agricole de Bouaké puis dans les cultures villageoises de la Basse Côte-d’Ivoire. La présente Note démontre la nature virale de la maladie et décrit la purification et les propriétés physicochimiques du virus qui s’est révélé n’avoir jamais été signalé jusqu’ici. ~ MATÉRIEL ET MÉTHODES. - a. Trarzsmìssiorzs. - L’inoculum initial était consti- tué de feuilles de H. esculentus infectées prélevées dans les champs. Ces feuilles ont été broyées et l’extrait brut qui en est résulté a été inoculé mécaniquement à son hôte naturel : H. esculentus, var. Clemson spineless. La croissance des plantes et. leur inoculation sont toujours effectuées en cages mettant les plantes à l’abri des insectes. Les plantes sont soumises aux conditions climatiques naturelles (tempé- rature moyenne 28 OC, humidité moyenne 90 %). Les essais de transkssion par aphides ont été effectués selon la technique de Swenson (I) avec Aphis gossypii Glov. ; la transmission par Aleyrodes (Bemisia tabaci Genn.)

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.