Affordable Access

Publisher Website

L’apport des quinolones en néonatologie (à propos de 21 cas)

Authors
Journal
Journal de Pédiatrie et de Puériculture
0987-7983
Publisher
Elsevier
Volume
26
Issue
4
Identifiers
DOI: 10.1016/j.jpp.2013.05.002
Keywords
  • Infection Nosocomiale
  • Fluoroquinolones
  • Germes Multirésistants
  • Nosocomial Infection
  • Multidrug-Resistant Seeds
Disciplines
  • Biology
  • Medicine

Abstract

Résumé Introduction Les quinolones sont indiquées pour un grand nombre d’infections mais reste contre-indiquées chez l’enfant à cause des effets secondaires articulaires appréhendés. Patients et méthodes Nous présentons une étude rétrospective réalisée au service de néonatalogie et de réanimation néonatale du CHU Hassan II Fès (Maroc), du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2008, à propos de 21 nouveau-nés présentant des infections néonatales et traités par la cirofloxacine par voie systémique. Objectif Notre objectif était de mettre l’accent sur l’intérêt des fluoroquinolones dans le choix thérapeutique chez le nouveau-né en cas d’infections nosocomiales à germes multirésistants. Résultats Notre série comportait 13 garçons et huit filles. La moyenne d’âge gestationnel était de 37 semaines d’aménorrhées (SA). Trente-huit pour cent des nouveau-nés étaient des prématurés. La moyenne d’âge au début du traitement était de 25jours. Les germes en cause de l’infection néonatale étaient mis en évidence dans 24 % des cas, s’agissant de Klebsiella pnomoniae chez quatre nouveau-nés et d’Enterobacter cloacae chez un seul nouveau-né. L’origine nosocomiale de l’infection était prouvée chez cinq cas ou suspectée sur les données cliniques et biologiques chez 16 cas. La ciprofloxacine était utilisée en deuxième intention après l’échec d’une antibiothérapie conventionnelle dans 95 % des cas. La durée moyenne de traitement en intra-hospitalier était de 13jours. Tous les nouveau-nés ont reçu l’amikacine en association avec la ciprofloxacine à la dose de 15mg/kg par jour. Pendant la durée de traitement par ciprofloxacine, on a noté six cas de thrombopénie se manifestant cliniquement par des syndromes hémorragiques différents, deux cas d’ictère avec choléstase biologique à bilirubine conjuguée, deux cas de rash cutanés, un cas d’insuffisance rénale fonctionnelle et un cas de cytolyse hépatique. Tous les événements indésirables décrits ont été modérés et rapidement résolutifs, et aucun nouveau-né n’a motivé l’arrêt du traitement. À la fin du traitement en intra-hospitalier, 80 % des nouveau-nés ont été déclarés guéris et quatre nouveau-nés sont décédés malgré les mesures de réanimation. Conclusion La ciprofloxacine peut constituer une alternative sûre et efficace pour les infections néonatales résistantes aux traitements usuels, et ce malgré le taux d’effets secondaires élevés.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.

Statistics

Seen <100 times
0 Comments

More articles like this

049 Uvéites de l’enfant : à propos de 21 cas

on Journal Français d Ophtalmolog... Jan 01, 2008

Apport des plasmas enrichis en plaquettes dans le...

on Journal de Traumatologie du Sp...

Apport des plasmas enrichis en plaquettes dans le...

on Journal de Traumatologie du Sp...
More articles like this..