Affordable Access

Publisher Website

Irish Convict Transportation and the Reach of the State in Late Hanoverian Britain

Authors
Journal
Journal of the Canadian Historical Association
0847-4478
Publisher
Consortium Erudit
Publication Date
Volume
8
Issue
1
Identifiers
DOI: 10.7202/031117ar
Disciplines
  • History
  • Law

Abstract

Entre la perte en 1775 de la destination américaine originale et l'ouverture d'une colonie pénitentiaire en Nouvelle-Galles du Sud en 1787, les autorités anglaises se heurtèrent à des difficultés lorsqu'elles voulurent reprendre la transportation outre-mer régulière et efficace des prisonniers. Si les historiens du droit criminel connaissent bien ces problèmes, ils en savent par contre beaucoup moins sur la crise des détenus que connut l'Irlande à la même époque. L'article ci-dessous vient combler cette lacune en se penchant sur l'institution de la transportation des prisonniers hors de l'Irlande au XVIIIe siècle. Il examine plus particulièrement une série de trois incidents dramatiques qui se déroulèrent à la fin des années 1780 et aux cours desquels des détenus irlandais furent abandonnés sans scrupule (mais toutefois pas illégalement) au Cap-Breton, à Terre-Neuve et dans les îles Sous-le-Vent. L'auteur explique d'abord que, dans le contexte de l'époque, de telles pratiques ne devaient pas entièrement surprendre, étant données les grandes difficultés qu'avait souvent posées la transportation des détenus hors de l'Irlande, et ce avant même 1775. Il suggère par la suite que la décision ultérieure de Londres de prendre en main la direction de la transportation des prisonniers irlandais fut dictée par le changement des perceptions que l'État britannique se faisait de ses dimensions tant nationales qu'impériales.

There are no comments yet on this publication. Be the first to share your thoughts.