Voyage sur Mars : quels obstacle à la conquête spatiale?

Aller sur Mars. Implanter une colonie durable sur une autre planète a toujours été un rêve pour l’humanité. Pourquoi, malgré une technologie toujours plus avancée, une migration de l’humanité n’est toujours pas envisageable ? Phillipe Henarejos, redacteur en chef à la revue Ciel & Espace, répond à nos questions sur le sujet.

 

MyScienceWork : Avec l'avènement de nouvelles technologies telles que les fusées Falcon de SpaceX, une humanité sur Mars est-elle envisageable à notre échelle de temps ?

Phillipe Henarejos: L'envoi d'humains sur Mars est envisageable dans un terme qui n'a pas changé depuis le milieu des années 1970 : dans environ 30 ans. Les technologies développées récemment par Space X ne changent rien à l'envoi d'équipages sur Mars. Je parle bien entendu des technologies déjà développées, pas de celles qui sont en projet. Le fait que l'échéance reste à 30 ans réside surtout dans le fait qu'il faut, pour un tel projet, un engagement financier, industriel et humain énorme. Or, un tel engagement ne peut être que politique au plus haut niveau d'une nation puissante ou d'un groupe de nations puissantes. Et ce n'est pas le cas. Il y a des défis technologiques à résoudre pour aller sur Mars mais il nécessitent cet engagement. Sans cela, l'échéance reste toujours aussi lointaine. Ce n'est pas une entreprise privée, seule, qui peut y changer quoi que ce soit. Quant à une humanité sur Mars, autrement dit l'établissement d'une colonie humaine autonome sur Mars, cela n'est pas envisageable à mon avis à notre échelle de temps (quelques décennies).

 

MSW : Quels sont les freins majeurs à une migration de ce genre ?

PH : Ils sont techniques, politiques et philosophiques. 

Techniques car pour qu'une population conséquente s'établisse durablement sur Mars, cela demande de construire des infrastructures gigantesques. Des gens ne vont pas vivre dans des bidons, sans pouvoir sortir, pendant toute leur vie. Donc, il faut des espaces de vie énormes. Que nul ne sait faire. Et qui demanderaient un développement invraisemblable. Cela, sans parler de terraformation, qui consisterait à transformer Mars pour la rendre accueillante et qui, à mon sens, est une utopie totale.

Politiques, car quel Etat, quelle société privée investirait autant sur une planète bien plus hostile que l'Antarctique, dont on ignore beaucoup des ressources qu'elle peut recéler ? Des pays ou des sociétés ont-elles seulement les moyens de se lancer là-dedans ? Elon Musk semble dire que oui. Mais pour l'heure, rien n'atteste qu'il a raison. Les obstacles semblent même plus importants que les raisons d'y croire.

Philosophiques, car installer une humanité sur Mars, cela répond à quel projet de société ? Mars appartient-elle à l'humanité ? Est-il raisonnable de penser qu'elle peut être une humanité de secours en cas de problème sur Terre ? Si c'est le cas, qui seront les élus ? Comment se fera le choix ? Et est-il pertinent de vouloir essaimer sur un monde mort et hostile ? Aucune humanité ne s'est installée en Antarctique... Pourtant, c'est un lieu paradisiaque comparé à Mars. Il n'y a aucune ville, aucune économie, aucun pays... Juste des stations scientifiques. En cela, l'exploration humaine et scientifique de l'espace, est envisageable et même souhaitable. Mais ce n'est pas une colonisation. Pour une colonisation, il faudrait avoir, à portée de vaisseau spatial, un monde accueillant. Nous en sommes très loin. Mars est hostile. La coloniser est-il souhaitable ?

 

MSW : Si l’espace n’est pas une solution de repli, offre-t-il néanmoins des opportunités annexes, en termes de ressources par exemple ?

PH : L'espace n'est pas une solution de repli. Le seul monde capable de faire vivre l'humanité, c'est la Terre. C'est d'ailleurs pour cette raison que nous devons nous en préoccuper. En termes de ressources, l'espace peut offrir quelques opportunités. Mais vraisemblablement, pas pour que des ressources soient importées sur Terre. L'attraction terrestre et son atmosphère font que les échanges entre le sol et l'espace restent difficiles. Impossible par exemple d'importer en masse des minéraux qui viendraient des astéroïdes. Donc, les ressources situées dans l'espace ne pourront servir qu'à l'exploration spatiale. Elles peuvent permettre des économies dans certains projets en produisant sur place des biens qu'il serait trop coûteux de produire sur Terre pour les exporter dans l'espace (toujours à cause de la gravité et de l'atmosphère).

Pour approfondir le sujet: