Une rentrée scientifique basée sur des chiffres au-delà des a priori

A l’heure actuelle, la taxonomie recense environ 1,2 million d’espèces vivantes sur la planète Terre. L’ensemble des espèces vivantes sont recensées dans le Catalogue de la vie (Catalogue of Life) www.sp2000.org et les espèces peuplant les océans sont plus spécifiquement recensées dans le Registre Mondiale des Espèces Marines www.marinespecies.org. Néanmoins, il semblerait que le nombre d’espèces vivantes connues à l’heure actuelle ne soit qu’une petite partie des espèces vivantes sur terre…

 

A l’heure actuelle, la taxonomie recense environ 1,2 million d’espèces vivantes sur la planète Terre. L’ensemble des espèces vivantes sont recensées dans le Catalogue de la vie (Catalogue of Life) www.sp2000.org et les espèces peuplant les océans sont plus spécifiquement recensées dans le Registre Mondial des Espèces Marines www.marinespecies.org. Néanmoins, il semblerait que le nombre d’espèces vivantes connues à l’heure actuelle ne soit qu’une petite partie des espèces vivantes sur terre…

 

Combien d’espèces vivantes différentes habitent sur la planète Terre?                   © nem4a - Fotolia
enfant ronde terre

 

Jusqu’à présent les spécialistes de la taxonomie estimaient que le nombre d’espèces était compris entre 3 et 100 millions. Cependant, une étude publiée en août 2011 en open access sur PLoS Biology estime à 8,7 millions le nombre total d’espèces vivantes sur terre (± 1,3 millions) grâce à une nouvelle méthode pour estimer le nombre total d‘espèces. Ce résultat impliquerait que seulement 14,4 % des espèces vivantes seraient connues à ce jour ce qui nous place face à notre grande ignorance.

Dans l’hypothèse où aucun changement majeur ne vienne perturber les taux de découvertes de nouvelles espèces, les chercheurs estiment qu’il faudra encore 480 années pour découvrir l’ensemble des espèces vivantes.

 

Le savoir humain
Le savoir humain semble encore bien maigre au regard des 85,6% des espèces vivantes habitant sur la Terre et que nous n’avons pas encore identifiées ©FotolEdhar - Fotolia

 

Au delà des a priori, les chiffres tombent tels une preuve irréfutable : à combien estimeriez-vous le nombre total d’espèces vivantes qui évoluent sur la terre ferme par rapport au milieu aquatique ? Pour mémoire, les océans recouvrent près de 71% de la surface de la Terre. Ce volume total représente près de 1,37 milliard de km3 d’eau, pour une profondeur moyenne proche des 3 800 mètres (la zone la plus profonde du monde est mesurée à plus de 11 000 mètres). Malgré une intuition qui pourrait nous induire en erreur, seulement 25,3% des espèces vivantes se trouveraient en milieu aquatique contre 74,7% sur terre.

De plus, il est surprenant d’apprendre que 88,5% de l’ensemble des espèces vivantes sur notre planète sont des animaux (avec près de 7,77 millions d’espèces différentes), dont seulement 12,3% sont décrites et classées.

Les espèces végétales, qui représentent pourtant un ensemble si riche, ne représentent que 3,4% de l’ensemble des espèces vivantes sur Terre. En revanche, nous en avons une importante connaissance puisque près de 72,4% des espèces végétales sont d’ores et déjà cataloguées.

Continuons de lutter contre nos idées reçues : il existe environ deux fois plus d’espèces de champignons et de moisissures que d’espèces végétales. Néanmoins, il existe plus d’espèces de végétaux identifiées (215 644) que d’espèces de champignons et de moisissures  classifiées (43 271 soit 7,1%). Enfin, les chromistes sont représentés par 27 500 espèces dont 47,4% ont été identifiées.

 

Nombre total d’espèce sur terre et au sein de l’océan (nombre d’espèces cataloguées vs nombre d’espèces estimées). Les estimations concernant des procaryotes sont moins fiables que celles sur les eucaryotes. L’ensemble des ces estimations ont été arrondies à trois chiffres significatifs.
Nombre total d’espèce sur terre et au sein de l’océan

 

Cette étude a comme particularité de prêter attention à la hiérarchie des catégories taxonomiques. En effet, celle-ci montre que les espèces eucaryotes, les catégories taxonomiques supérieures étaient bien plus complètes et décrites que les catégories taxonomiques inférieures. Il a par ailleurs été constaté que le nombre relatif d’espèces affecté à un embranchement, classe, ordre, famille, genre et espèce suit des schémas cohérents et extrapolables. Ainsi, si l’on suppose que ces schémas prévisibles sont également valables pour les groupes les moins bien étudiés, alors les informations les plus exactes au sujet des embranchements et des classes peuvent être utilisées pour estimer le nombre d’espèces totales distinctes au sein d’un groupe donné.

Bien entendu, cette méthode a ses limites, les écarts-types y étant particulièrement importants. Par ailleurs, les auteurs mentionnent eux-mêmes que leurs résultats sont nettement plus fiables pour les eucaryotes que pour les procaryotes avec lesquels ils n’ont pas pu utiliser leur nouvelle méthode d’extrapolation. Néanmoins, ces résultats restent précieux puisqu’ils nous apportent l’estimation la plus précise que nous n’ayons jamais eue du nombre d’espèces habitant sur la planète Terre.

 

Sources :

 

How Many Species Are There on Earth and in the Ocean?, C. Mora, D. P. Tittensor, S. Adl, A. G. B . Simpson and B. Worm, PLoS Biology 9, e1001127 (2011) http://www.plosbiology.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pbio.1001127 Why Worry about How Many Species and Their Loss?, R. M. May, PLoS Biology 9, e1001130 (2011) http://www.plosbiology.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pbio.1001130  

 

 

Articles similaires sur MyScienceWork:

L’origine des espèces, Darwin 

L’Océanographie : une Histoire de Passion, de Technologies et de Plancton  

 

En savoir plus:

Près de 8,7 millions d'espèces vivantes peuplent la Terre : http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/08/23/pres-de-8-7-millions-d-especes-vivantes-peuplent-la-terre_1562713_3244.html