#SFP2013 le rendez-vous biannuel des physiciens de France

Le congrès de la Société Française de Physique : un lieu d’échange et de cohésion

Le 22e Congrès générale de la Société Française de Physique s’est tenu à Marseille du 1er au 5 juillet. Des thématiques incontournables de la physique en passant par les nouvelles pratiques de recherche, les organisateurs ont su rassembler et créer la cohésion entre communautés de chercheurs d’horizons et de préoccupations diverses.

Le 22e Congrès générale de la Société Française de Physique s’est tenu à Marseille du 1er au 5 juillet. Des thématiques incontournables de la physique en passant par les nouvelles pratiques de recherche, les organisateurs ont su rassembler et créer la cohésion entre communautés de chercheurs d’horizons et de préoccupations diverses.

A l’occasion de Marseille Provence capitale de la culture 2013, la Société Française de Physique (SFP) a choisi la cité phocéenne pour organiser la semaine dernière son Congrès Général biannuel en collaboration avec les laboratoires du CNRS, Aix-Marseille Université et le CEA. Le congrès était l’occasion de montrer le dynamisme de la communauté scientifique française et de la Société Française de Physique en particulier.

Crédit image : SFP

Des thématiques majeures

Le Congrès Général de la Société Française de Physique a la particularité d’être athématique. Avec 33 conférences et mini-colloques spécialisés, il a balayé les derniers résultats des axes majeurs de la physique : boson de Higgs, accélérateurs, métamatériaux, énergie noire, aimants, lasers etc. Si quelques colloques plus techniques permettent de creuser certaines thématiques, le congrès est surtout l’occasion pour les physiciens de se forger une culture générale de la physique. En découvrant des sujets éloignés de leurs sujets de recherche habituels, le congrès les incite à inscrire leur recherche dans une logique plus globale. Cet événement est l'occasion de pénétrer de nouveaux domaines d'applications de la physique. Barbara Romanowicz, géophysicienne et sismologue, membre du Collège de France a, par exemple, présenté l’Imagerie sismique globale du manteau terrestre lors d’une conférence plénière. D’autres colloques, comme les sessions Energie, inscrivaient la physique dans les problématiques d’intérêt sociétal.

Thématiques abordées pendant le congrès de la SFP

Crédit image : MyScienceWork

 

Le congrès abordait également le fonctionnement de la recherche avec trois colloques portant sur l’édition, l’éducation et la médiation scientifique. La Société Française de Physique interrogeait les pratiques des chercheurs avec une session spéciale Femmes & Physique en collaboration avec l’association Femmes et Sciences.

 

Une organisation favorisant la rencontre et le dialogue

Des moments de détente, déjeunés sous les parasols et soirée de gala avec vue sur le vieux port, favorisaient un dialogue informel entre chercheurs des différentes sous-communautés de la physique. Ils ont permis aux participants de consolider et étendre leur réseau professionnel. L’intérêt est d’autant plus crucial pour les jeunes chercheurs. Un concours de posters les mettait d’ailleurs à l’honneur tout au long du congrès.

Une lauréate émue de recevoir son prix pendant la soirée de gala de la SFP

Crédit image : SFP

 

Le congrès intégrait également différents moments d’ouverture au public, notamment lors de deux conférences grand public. François Bouchet du CNRS a notamment dévoilé les premières images des 15 premiers mois d’exploration de l’Univers par le satellite Planck. Si ces conférences restent assez techniques, les intervenants ont pu partager leur passion avec le grand public. Les représentants de la ville de Marseille ont accueilli le congrès pendant un cocktail de bienvenue. En outre, pour ouvrir ce congrès sur la cité, les organisateurs avaient également prévu une exposition d’objets de sciences et des ateliers s’inscrivant naturellement dans Marseille-Provence 2013.

 

L’approche générale et interdisciplinaire du Congrès Générale de la Société Française de Physique rejoint les valeurs soutenues par MyScienceWork. Elle est le terreau qui permet d’établir des liens professionnels riches pour une pluralité des échanges et des idées.

 

Contact : Dave LOLLMAN, [email protected].

Vous pouvez vivre ou revivre l'ensemble du congrès grace au petit journal de la SFP conçu par MyScienceWork :