L'équipage de l'ISS ne retournera pas tout de suite sur terre annonce la NASA

Des inquiétudes matérielles mais un bilan humain rassurant.

La NASA annonce que le retour des trois membres de l’équipage dont le départ de l’ISS était prévu pour le 8 septembre sera reporté. L’équipage de l’ISS se porte bien et leurs réserves sont suffisantes pour rester en orbite jusqu’à l’été prochain. La NASA et les équipes russes cherchent actuellement à déterminer la cause de la perte du cargo Soyouz qui faillit à rejoindre l’ISS le 24 août dernier et les équipes annonceront prochainement les dates de retour de l’équipage. La station pourrait alors être laissée inhabitée, la plupart des appareils pouvant être pilotés depuis la base terrestre bien que cela induise une probabilité accrue qu’un accident survienne et entraîne la perte de l’ISS.

La NASA annonce que le retour des trois membres de l’équipage dont le départ de l’ISS était prévu pour le 8 septembre sera reporté. L’équipage de l’ISS se porte bien et leurs réserves sont suffisantes pour rester en orbite jusqu’à l’été prochain. La NASA et les équipes russes cherchent actuellement à déterminer la cause de la perte du cargo Soyouz qui faillit à rejoindre l’ISS le 24 août dernier et les équipes annonceront prochainement les dates de retour de l’équipage. La station pourrait alors être laissée inhabitée, la plupart des appareils pouvant être pilotés depuis la base terrestre bien que cela induise une probabilité accrue qu’un accident survienne et entraîne la perte de l’ISS.

 

 

Quelques semaines seulement après le vol de la dernière navette américaine, la perte inopinée d’un cargo Soyouz qui devait rallier et alimenter la station spatiale oblige les équipes américaines et russes à revoir le programme humain et scientifique sur l’ISS, du moins jusqu’à ce que la cause de l’accident ait été pleinement identifiée et supprimée.

Lors d’un briefing public retransmis sur NASA Television, le directeur de programme de l’ISS, Mike Suffredini, annonce l’état du programme de l’ISS quelques jours après qu’une navette de ravitaillement Soyouz automatiquement pilotée ait échoué à rejoindre la station spatiale. La perte du cargo Soyouz a éveillé des inquiétudes quant à leur fiabilité et plusieurs vols inhabités auront probablement lieu avant que des hommes ne retournent dans l’espace.

Pendant que les équipes à terre discutent de l’avenir de l’ISS et du retour de l‘équipage, les six hommes à bord se portent bien, continuent d’opérer le programme scientifique normal qui avait été échafaudé et attendent les décisions des spécialistes. La semaine dernière, trois d’entre eux ont pu échanger quelques mots avec les journalistes de Space.com :

 

[video]https://www.youtube.com/watch?v=yNSgkl7agHg&feature=relmfu"> 

Lors du briefing, Mike Suffredini explique que des paramètres climatiques (en effet le climat est très rude près de Baïkonour, Kazakhstan, pendant les mois d’hiver) et des cycles solaires contraignent fortement le retour sur terre de l’équipage.

Pour l’instant les causes de la perte du Soyouz le 24 août n’ont pas été communiquées. Le cargo automatiquement piloté devait délivrer 2,9 tonnes d’équipement à l’ISS. Selon les procédures en étape 3 de décollage, les ordinateurs ont ordonné l’arrêt des moteurs après une chute soudaine de pression et l’appareil se serait écrasé quelque part au milieu des hautes plaines de Russie. L’appareil n’a toujours pas été localisé à ce jour.

Cet accident a éveillé les inquiétudes car d’une part il fait partie d’une série d’accidents et de pannes survenues sur les engins spatiaux russes ces 10 derniers mois et d’autre part le lanceur à l’origine de la défaillance est très similaire à ceux permettant l’envol d’engins habités vers l’ISS.

Néanmoins les représentants de la NASA semblent confiants sur le fait que les équipes russes détermineront rapidement la cause de l’accident et les précautions nécessaires pour s’en prémunir. De plus, ils se réjouissent du délai supplémentaire en orbite qui sera accordé aux 3 membres de l’équipage. Une semaine de plus en orbite implique environ 35 heures de recherche scientifique supplémentaire.

 

Fusée © Stas Perov – Fotolia.com
fusée

 

Cependant la fiabilité des navettes russes est maintenant remise en question. Ceci pourrait mener soit à l’accélération du développement des navettes commerciales américaines pour les vols dans l’espace (ce qui est déjà fortement recommandé par les responsables de la NASA) soit l’abandon de l’habitation humaine de l’ISS. En effet, celle-ci devrait être parfaitement opérable depuis la terre si elle était programmée en mode inhabité par le dernier équipage. Ce dernier scénario est pourtant peu souhaitable car la probabilité d’erreurs fatales et de perte de la station inhabitée serait significativement augmentée, cet argument ayant fortement influencé la poursuite des vols habités après le malheureux accident de la navette Columbia qui avait été fatal à son équipage. En effet, les gouvernements ont beaucoup investi dans l’ISS (le coût de la station elle-même étant d’environ 100 milliards de dollars) rappelle le directeur du programme de l’ISS. De plus, si la station était laissée inhabitée les recherches habituellement effectuées par l’équipage devraient alors être suspendues.

 

En conclusion, les vols vers l’ISS sont dépendants des engins Soyouz depuis l’arrêt du programme des navettes spatiales américaines. Les conséquences de la défaillance de la navette Soyouz sont donc plus importantes que la seule perte de l’équipement attendu par les membres de l’ISS. Même si cette option paraît peu probable, les équipes à terre semblent envisager de vider la station spatiale de ses habitants. En attendant d’en savoir plus, nous pouvons nous réjouir de voir l’équipage en bonne santé et confiant après la défaillance de leur approvisionnement ainsi qu’un débris spatial qui a récemment frôlé l’habitacle de l’engin spatial.

 

Articles Similaires sur MyScienceWork : De nouvelles images suggèrent que de l'eau coulerait sur Mars Mission spatiale : Recyclage de l'urine - Le roman Dune aurait-il influencé la NASA ? Michel Fournier, le grand saut pour bientôt ?   En savoir plus : http://www.space.com/12772-nasa-space-station-crew-evacuation-plan.html http://www.space.com/12730-nasa-russia-rocket-failures-united-states-worry.html http://www.space.com/12767-astronauts-space-station-evacuation-nasa.html