André Brack : En Quête de Vie Extraterrestre

L'origine de la vie sur Terre et ailleurs

André Brack est l’un des pionniers de l’exobiologie, c’est-à-dire la recherche de la vie extraterrestre. Depuis plus de 35 ans, il s’intéresse à l’origine de la vie sur Terre et dans l’Univers. Cet homme qui aime vulgariser ses travaux, notamment lors de la « Fête de la Science », a répondu aux questions de MyScienceWork sur l’origine de la vie et l’existence de celle-ci dans l’Univers. Questions à André Brack !

 

André Brack est l’un des pionniers de l’exobiologie, c’est-à-dire la recherche de la vie extraterrestre. Depuis plus de 35 ans, il s’intéresse à l’origine de la vie sur Terre et dans l’Univers. Cet homme qui aime vulgariser ses travaux, notamment lors de la « Fête de la Science », a répondu aux questions de MyScienceWork sur l’origine de la vie et l’existence de celle-ci dans l’Univers. Questions à André Brack !

 

 
 André Brack
André Brack rencontré le 26/09/2011 (c) Virginie Simon / MyScienceWork

 

André Brack est chercheur émérite au centre de biophysique moléculaire d’Orléans où il a créé une équipe d’exobiologie malgré les réticences du CNRS envers un sujet peu à la mode à l’époque. Il  a une formation de chimiste mais il est aussi docteur d’Etat en sciences physiques. Lors de notre entrevue, André Brack nous explique que les progrès de la science ont démontré que la chimie de la vie est universelle. Il a démontré que les composants fondamentaux de la vie étaient l’eau et la chimie du carbone et que la vie a pu apparaître grâce à trois sources de molécules carbonées : dans l’atmosphère, dans les océans ou bien depuis l’espace où les briques constitutives du vivant, les acides aminés, auraient voyagé de planète en planète grâce aux météorites. Dans les laboratoires, les exobiologistes et les chimistes sont désormais capables de reconstituer certains acides animés dans des conditions "prébiotiques" ! Une question prédomine alors: l’homme sera-t-il capable de créer la vie sur une paillasse ou bien découvrira-t-il la vie dans l’espace avant cela ?

 

"La recherche d’une vie extraterrestre est l’obsession de l’exobiologiste."

 

MSW : Comment définir rigoureusement la vie ?

A. B. : Tout système moléculaire complexe et organisé capable d’autoreproduction et d’évolution est considéré comme vivant. On estime qu’elle est apparue sur Terre, il y a environ 4 milliards d’années.

André Brack fait partie de ces scientifiques qui sont persuadés que l’Homme peut très prochainement prendre connaissance d’une vie extraterrestre. Il est très optimiste quant aux découvertes des prochaines missions spatiales.

Ses recherches ont permis de démontrer que l’eau était un élément indissociable de la vie. En effet, l’eau contient un réseau dense de liaisons hydrogène entre les atomes d’oxygène et d’hydrogène ce qui lui confère des propriétés très particulières.

 
"Si nous sommes présents aujourd’hui dans cette salle, c’est grâce à cette petite liaison hydrogène de la molécule d’eau et aux interactions entre molécules d’eau et molécules de la chimie du carbone qui sont soit hydrophobes soit hydrophiles. Donc merci à cette liaison hydrogène."
 

Pour trouver la vie dans l’espace, le plus simple est donc de chercher la présence d’eau. Les prochains programmes de recherche des traces de vie s’intéressent particulièrement à Mars, Titan, Encelade (satellite de Saturne) et Europe (Lune de Jupiter). Au-delà du système solaire, près de 690 planètes ont été observées à ce jour. Les chances de trouver une vie extraterrestre apparaissent plausibles, nous confie-t-il.

 

Vie extraterrestre planète habitable

©Andrea Danti -Fotolia.com 

 

MSW : Quels sont les sources potentielles de vie ?

A. B. : Il existe trois sources potentielles de briques élémentaires de la vie.

1- L’atmosphère est une source importante de dioxyde de carbone (CO2). En 1953, deux américains, Stanley Miller et Harold Urey, réussirent à créer des acides aminés en soumettant un mélange de gaz à des décharges électriques répétées. Lorsque mon professeur de chimie est entré ce matin-là dans notre salle de classe avec cette nouvelle incroyable, il m’a transmis son enthousiasme et ce fut le début d’une grande passion pour la chimie et pour la compréhension de l’origine de la vie.

A l’époque, cette découverte fit sensation, malheureusement les scientifiques se rendirent compte que le mélange de gaz utilisé par les deux scientifiques  n’était pas exactement celui de l’atmosphère primitive terrestre. Depuis, nous n’avons jamais réussi à créer de grandes quantités de molécules du vivant à partir de la réelle composition de l’atmosphère primitive.

2- Les sources hydrothermalessous-marines existaient déjà sur la Terre primitive. Elles émettent des gaz principalement composés de 45% d’hydrogène et 43% de CO2 et pourraient être à l’origine de la formation de molécules organiques. Néanmoins, jusqu’à présent aucune molécule biologique formés au cœur des sources n’a été identifiée.

3- Une origine extraterrestre des briques de la vieest aussi une hypothèse tout à fait plausible (à ne pas confondre avec une importation de la vie elle-même appelée "panspermie"). D’après cette théorie, la matière première pourrait avoir été apportée sur Terre par les météorites. En effet, les scientifiques ont déjà observé la présence d’acides aminés sur certaines météorites. La plus remarquable est la météorite de Murchison découverte en 1969 en Australie. Cette météorite de plus de 100 kg a été scrupuleusement analysée et 73 acides aminés ont été identifiés ; 8 d’entre eux faisant partie des acides aminés de base des protéines !

 
"On peut faire une estimation de la quantité de matière organique qui a été apportée pendant la phase de bombardement intense de la Terre par des météorites. Cette quantité est énorme. Il est arrivé, pendant 300 millions d’années, 25 000 fois plus de carbone que celui qui est actuellement recyclé dans la biomasse à la surface la Terre."
 

Pour déterminer si ces acides aminés pouvaient provenir de l’espace, nous avons exposé des acides aminés aux conditions de vide et de température de l’espace à bord de satellites russes et de la station MIR. L’exposition à de forts rayonnements ultraviolets a détruit quasiment la moitié des acides aminés. Par contre, tous résistaient s’ils étaient enfouis sous une couche d’argile d’au moins 4-5 µm.

Conférence d’André Brack à l’ENS : « La Terre, berceau de la vie » (avril 2011)

 

MSW : Pourquoi chercher une seconde forme de vie ?

A. B. : Nous avons beaucoup de décors potentiels où la vie a pu apparaître dans l’espace. Nous avons désormais les personnages, il ne nous manque plus que le scénario qui a conduit à la formation de la vie sur Terre. Avoir une preuve de la répétition de ce scénario dans l’espace nous en donnerait une clef déterminante. Cela fournirait aussi un moyen de comparaison exceptionnel !

 

En effet, la connaissance d’un deuxième exemple de vie différent de celui de la  Terre nous permettrait de démontrer que la vie est répétitive et donc relativement simple. A partir de ce principe, André Brack pense qu'il n'y aurait aucune difficulté majeure pour arriver, à terme, à créer la vie en laboratoire.

Pour l’instant, le candidat le plus prometteur est Mars car nous avons des preuves que de l’eau liquide y a existé mais que ces océans ont disparu, il y a 3.8 millions d’années. Nous y cherchons des traces de vie fossile.

 

"Nous sommes les sourciers de l’espace."
 

Mondes extraterrestres, interview d’André Brack, Universcience

 

André Brack aime transmettre sa passion et vulgariser ses travaux. Il cite Sénèque, philosophe stoïcien :

"

 

Les plus belles découvertes cesseraient de me plaire si je ne pouvais les partager. Sénèque

"

Dans une édition spéciale de ASTROBIOLOGY consacrée aux pionniers de l’astrobiologie, il décrit son plaisir de partager ce qu’il a lui-même appris, et ce notamment pendant la « Fête de la Science ».

En ce sens, nous vous invitons à découvrir l’article qu’André Brack nous a fait l’honneur d’écrire pour le blog MyScienceWork. Son article s’intitule  « A la recherche de la vie sur Mars » et sera publié mardi 18 octobre.

Bonne lecture !

 

 

Suggestions d’articles sur MyScienceWork :

 

1/ André Brahic, Explorateur du Temps et des Planètes

2/ De nouvelles images suggèrent que de l'eau coulerait sur Mars

3/ Herschel : la Formation des Etoiles au Coeur des Galaxies

4/ L'équipage de l'ISS ne retournera pas tout de suite sur Terre déclare la NASA

5/ Mission Spatiale : recyclage de l'urine - Le roman Dune aurait-il influencé la NASA 6/ Portrait de Pierre Fedou : ingénieur-astronome et humaniste  

 

En savoir plus :

 

1/Le site du Centre de biophysique moléculaire http://cbm.cnrs-orleans.fr/

 

2/ André Brack : "NOUS RECHERCHONS UN DEUXIÈME EXEMPLE DE VIE" http://archives.universcience.fr/francais/ala_cite/expositions/vie-extraterrestre/mondes-extraterrestres/interview-andre-brack.php  

 

Livres d’André Brack :