Science et Magie : Dani Lary et ses grandes illusions

General Public
Specialist

Gare de Valence TGV, nous venons de Paris pour le rencontrer, nous l’attendons sous un soleil de plomb, quand tout à coup, un énorme bruit de moteur se rapproche. Au volant de sa Viper rouge qui porte son nom ainsi que de la mention « Lucifer Magic », Dani Lary le plus grand illusionniste d’Europe, nous salue avec son regard enchanteur et nous convie à passer l’après-midi à ses côtés. Le but de cette visite est simple, comprendre les étapes qui l’ont conduit à un tel succès et comprendre le rôle et l’évolution de la place de la science en magie.

 

Local de création de décors et entrepôt de Dani Lary 2012 (cc) MyScienceWork
Dani Lary magicien

La caverne d’Ali Baba

Dani Lary est un grand illusionniste, c’est-à-dire qu’il aime réaliser des shows de grande ampleur. Mais une caractéristique bien à lui l’a fait connaître : Dani Lary crée lui-même ses numéros et les fabrique dans son atelier. C’est un magicien auteur-compositeur-interprète. Il travaille en famille ; son fils s’étant finalement pris au jeu de la magie, il commence lui aussi à réaliser ses tours. Dani Lary est souvent sollicité pour réaliser de grands effets au cinéma ou pour des spectacles. Claude Chabrol a, par exemple, fait appel à lui pour les tours de magie réalisés à la fin du film La fille coupée en deux. En 1998 lors de l’inauguration de la maison de la magie, il a fait léviter Jack Lang. Il a aussi construit et vendu à Johnny Hallyday son ascenseur magique pour son entrée lors d’un de ses concerts au stade de France. Il connait bien David Copperfield. Les deux illusionnistes s’appellent de temps en temps pour discuter de leurs nouveaux spectacles. Parfois, Dani Lary vend l’un de ses tours à d’autres magiciens. Comment cela se passe-t-il, lui demandons-nous. Comment leur expliquer les différents trucs ? Il nous relate qu’entre magiciens, il suffit de regarder 2 ou 3 fois un numéro pour comprendre l’ensemble des astuces « Question d’habitude, il suffit d’analyser chacun des gestes du magicien et de toujours se demander pourquoi il a fait tel geste ». Quand Dani Lary vend un ses tours, il s’agit alors de bien expliquer l’enchaînement et le minutage des effets afin que le magicien puisse s’entraîner et les réaliser à la perfection.

L’ascenseur de Johnny Halliday surplombe un fatras de caisses de voyage et d’éléments de décors hétéroclites (cc) MyScienceWork
Dani Lary salle de spectacle magie

Une grande scène de théâtre trône au milieu de son atelier. C’est ici qu’il répète. « Chaque numéro nécessite beaucoup de travail et de répétitions. Les filles qui m’assistent doivent être extrêmement rapides et souples, et surtout pas claustrophobes pour pouvoir passer dans les trappes, elles sont toutes issues du Crazy-Horse ».

Nous parcourons de long en large cet immense entrepôt, véritable caverne d’Ali Baba où l’on trouve en vrac des boîtes à outils, boules à facette, cercueils, costumes, corbillards, orgue, ascenseur, hélicoptère, manège, bouddha, tableau de Harry Potter, figurines, lit à baldaquin, bonhomme de neige, coquillage géant, boule de cristal, moto, mouche géante… sans compter ses camions semi-remorques. Le jour où nous lui rendons visite, un nouveau camion venait d’arriver. Ses camions sillonnent l’Europe et le monde avec les affiches de l’intéressé avec écrit en gros « Dani Lary the great magician ». Il vend ses représentations dans les Zenith, les plus grandes salles en France, Suisse, Belgique et part très régulièrement réaliser des shows à Dubaï, au Japon, au Liban etc.

 

Un univers gothique

Kitch pour certains, envoûtant pour d’autres, Dani Lary a son propre style. Issu d’un milieu modeste, il a su trouver sa place et accomplir son rêve. Il n’est pas peu fier de sa réussite à laquelle personne ne crut pendant de très longues années. Pour ses parents, devenir magicien ne pouvait être associé à un travail sérieux ; il fallait qu’il grandisse, qu’il se range. Sa mère est désormais très fière de lui, quant à son père, décédé avant qu’il ne connaisse réellement le succès, il n’a malheureusement pas pu voir Dani Lary accomplir l’un de ses plus grands rêves : se produire à l’Olympia.

Connu pour faire voler les pianos et pour ses représentations à l’émission Le plus grand cabaret du monde, il baigne dans un univers gothique. La magie rime avec fascination, il veut raconter une histoire celle de la tragédie avec les notions de mort, de décapitation, de corps mutilés, coupés, de disparitions puis de résurrections, enfin une renaissance. Maquillages, costumes, décors sont majoritairement constitués de noir et de rouge. Les squelettes, diables, fantômes, croque-morts font partie de ses spectacles.

Il ne s’agit pas de l’une de ses assistantes mais bel et bien de notre journaliste Laurence (cc) MyScienceWork
Dani Lary création science magie

Le rêve avant tout

Dani Lary est son nom de scène, celui avec lequel il est né en Algérie il y a 54 ans est Hervé Bitoun. Sa famille immigre rapidement en France et s’installe à Colombey-les-Deux-Eglises. Son père fabrique des meubles et selon le récit de notre magicien, il aurait travaillé pour le président le Général De Gaulle. Comme son père, Dani Lary aime le travail manuel, mais ce qu’il aime par-dessus tout c’est créer. Vivant par la suite dans la Drôme, il va à partir de ses 18 ans présenter ses premiers numéros dans des maisons de retraite et des cafés. Environ dix années de galère financière pendant lesquelles il s’accroche car il le sait, il sera un grand magicien. A 27 ans, il décroche le prix du Congrès des Magiciens qui lui permet d’être engagé sur une croisière de luxe où il anime les soirées des passagers. Il va alors commencer à se tisser un réseau. Pascal Sevran lui permettra de faire sa première partie au Casino de Paris. Vite remarqué, il sera invité au Monte Carlo Magic Stars à Monaco où il recevra la Baguette d’Argent, une distinction qui lui ouvrira les portes des tournées internationales et des galas. Sa carrière est lancée !

Dani Lary -2012- (cc) MyScienceWork
Dani Lary création science magie

 

Sa motivation est simple : rêver et faire rêver. Perfectionniste, Dani Lary est un bourreau de travail, il sait très bien que son public est exigeant et qu’il n’a pas le droit à l’erreur. Notre magicien souhaite avant tout raconter une histoire constituée de plusieurs tableaux. Les effets spéciaux ne sont pas du tout les mêmes que ceux du cinéma, il s’agit d’une succession de trucages accomplis avec adresse. Y a-t-il un numéro que vous aimez plus que les autres, lui demandons-nous? Le jardinier du roi est un numéro qu’il affectionne tout particulièrement. Pour lui ce numéro combine à la fois la poésie et la technicité. Nous vous laissons en juger par vous-même :

 

 

Après la visite de son atelier, il nous amène chez lui pour bavarder dans son jardin. Nous abordons la question phare de la place de la science en magie. Dani Lary, qui avait préparé notre entrevue, nous sort de vieux ouvrages de sa bibliothèque hérités de Houdin. Il nous dévoile alors quelques secrets de magicien que nous vous ferons découvrir dans l’article Science et Magie: percer les secrets des tours de magie du temps de Houdin, Meliès et Houdini

  Pour en savoir plus : Le site officiel de Dani Lary http://www.dani-lary.com/

1
MyScienceWork : Science et Magie, Dani Lary et ses grandes illusions | Technos et humain | Scoop.it : [...] Virginie Simon : "Gare de Valence TGV, nous venons de Paris pour le rencontrer, nous l’attendons sous un soleil de plomb, quand tout à coup, un énorme bruit de moteur se rapproche. Au volant de sa Viper rouge qui porte son nom ainsi que de la mention « Lucifer Magic », Dani Lary le plus grand illusionniste d’Europe, nous salue avec son regard enchanteur  [...]
Reply to this comment
Comment on this article
Become a scientific journalist
Help popularize science!
suggest-article Submit an article

Thematic Collections

  • Open Access

    All about open access in science

    [Open Access Interview] Christine Ollendorff: “Opening science to citizens is one of the main goals of open access.”
    [Open Access Interview] Christine Ollendorff: “Opening...
    [Open Access Interviews] Hervé Le Crosnier
    [Open Access Interviews] Hervé Le Crosnier
  • Science 2.0

    News and the development of Science 2.0

    [Open Access Interviews] Odile Hologne
    [Open Access Interviews] Odile Hologne
    Open communities bring the Open Access Button to life
    Open communities bring the Open Access Button to life
  • Women In Science

    The place of women in science, portraits of women scientists

    The First European Women Researchers Day: “Let us add more than a factor of two!”
    The First European Women Researchers Day: “Let us add ...
    Tomorrow, European Women Researchers Day Launches in Paris
    Tomorrow, European Women Researchers Day Launches in Par...